Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Sommaire

Zones à faibles émissions : quels enjeux pour l’environnement ?

Découvrez les Zones à Faibles Émissions (ZFE) et les vignettes Crit'Air, qui réduisent la circulation des véhicules polluants dans certaines villes. Apprenez comment ces mesures affectent les voitures en fonction de leur impact environnemental et comment les propriétaires peuvent se conformer à ces réglementations pour favoriser une mobilité plus respectueuse de l'environnement.

Afin de réduire l’impact des véhicules sur notre environnement. Certaines villes ont choisi d’intégrer des lois visant à contrôler la circulation des véhicules polluants. On entend dernièrement parler de la ZFE (Zone à faibles émissions) une innovation qui cherche à améliorer la qualité de l’air.

Face à ce problème, les voitures sont classées suivant leur impact environnemental. Alors, qu’est-ce qu’une zone à faibles émissions ? Qu’est-ce que la vignette Crit’Air ? Quels types de voitures sont interdites à la circulation ?

 

Qu’est ce qu’une zone à faibles émissions ?

L’objectif de la création de la zone à faibles émissions est d’assurer le bien-être des habitants en les protégeant des problèmes de pollution causés par les voitures et ainsi d’améliorer la qualité de l’air.

Une zone à faibles émissions vise à limiter la circulation et l’accès aux véhicules à forte émission CO2. Les critères d’accessibilité des voitures sont fixés par l’État en fonction de leur âge et caractéristiques techniques. Prenons l’exemple de la zone “Ultra Low Emission” à Londres. On y trouve une taxe pour les véhicules les plus polluants et pour assurer le contrôle de ces types de voitures, des caméras et agents scannent les plaques d’immatriculation afin de vérifier le règlement de la taxe.

En France, la ZFE est moins stricte et n’impose pas de paiement de taxe. Elle est active en ce moment à Paris, Lyon et Grenoble. Très prochainement, elle sera introduite à Marseille, Strasbourg et dans la vallée d’Arve. D’ici la fin 2022 tous les projets devraient être effectifs dans le but de freiner les émissions de gaz à effet de serre.

 

Crit’Air ou certificat qualité de l’air est – elle une solution pour améliorer la qualité de l’air ?

Le certificat de la qualité de l’air est un autocollant indiquant la classe des voitures selon son degré de pollution. Il est délivré à chaque automobiliste à titre individuel qu’il s’agisse d’un propriétaire ou d’un locataire longue durée.
Ce certificat vous permet de :

  • Circuler et vous garer dans la ZFE.
  • Circuler dans la ZFE en cas de pic de pollution.

 

Quelles sont les classes de certificats qualité de l’air ?

On trouve 6 classes environnementales. Les véhicules sont classés suivant les critères suivants : motorisation du véhicule, type de véhicule et norme Euro. Il existe cependant des cas particuliers comme les voitures électriques et hydrogènes qui n’émettent pas de gaz à effet de serre. Ces dernières sont dotées d’un certificat de couleur verte.

 

Comment demander une vignette Crit’Air ?

La demande de la vignette Crit’Air est simplifiée. Deux possibilités s’offrent à vous :

Une fois votre demande envoyée, vous recevrez la vignette Crit’Air par voie postale à l’adresse indiquée sur votre carte grise ou votre certificat d’immatriculation. Le délai de délivrance est compris entre 7 et 10 Jours. Entre-temps, vous aurez un justificatif attestant la classe de votre certificat Crit’Air.

 

Quelles voitures sont interdites à la circulation?

Les véhicules immatriculées entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2000, appartenant à la norme Euro 2 et disposant de la vignette Crit’Air niveau 5 ont l’interdiction de circuler à Paris du lundi au vendredi entre 8 heures et 20 heures.

L’interdiction concerne également la Renault Clio I, la Peugeot 205, la Renault 19, la Peugeot 106 ou encore la Citroën AX.

 

Les mesures ZFE pour une meilleure mobilité verte?

Les débats ont fleuri autour des émissions des voitures individuelles anciennes. Ce type de véhicule étant connu par leurs taux d’émission fort, l’état à mis en œuvre la ZFE dans le but d’inciter les automobilistes concernés à changer leurs habitudes et opter pour d’autres solutions de mobilité plus respectueuses de l’environnement.

Ces dernières années, on entend beaucoup parler  de l’importance de la mobilité verte et électrique. Deux concepts qui ont pour but d’optimiser la circulation en centre-ville en respectant l’environnement. Avec la croissance des ventes des véhicules électriques et le programme Advenir pour encourager l’installation des bornes de recharges, l’objectif de l’état est de promouvoir une mobilité “verte”.

À propos de l'auteur

Picture of Kenza El Ghorch
Kenza El Ghorch
Chargée de projet CRM, mon quotidien consiste à améliorer la fidélisation et la satisfaction de nos membres. Passionnée par les voyages et les animaux, j’explore le monde à la recherche de nouvelles aventures et de rencontres enrichissantes. Mon travail est guidé par le souci du détail et l’amour des découvertes, tant professionnelles que personnelles. ✈️
Picture of Kenza El Ghorch
Kenza El Ghorch
Chargée de projet CRM, mon quotidien consiste à améliorer la fidélisation et la satisfaction de nos membres. Passionnée par les voyages et les animaux, j’explore le monde à la recherche de nouvelles aventures et de rencontres enrichissantes. Mon travail est guidé par le souci du détail et l’amour des découvertes, tant professionnelles que personnelles. ✈️

Partager cet article à votre entourage !

Autres articles à découvrir

Législations

Si vous êtes arrivés jusqu’ici, c’est que vous n’êtes pas là pour rigoler. Et ça tombe bien, car justement les articles de cette catégorie c’est du sérieux. Démarches administratives, nouvelles lois ou règlementations, Zenpark vous dit tout !

Législations

Si vous êtes arrivés jusqu’ici, c’est que vous n’êtes pas là pour rigoler. Et ça tombe bien, car justement les articles de cette catégorie c’est du sérieux. Démarches administratives, nouvelles lois ou règlementations, Zenpark vous dit tout !