Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Sommaire

La borne de recharge privative : une absurdité environnementale

Les bornes de recharge privatives sont souvent installées, permettant aux propriétaires de véhicules électriques de recharger leur voiture à domicile ou sur leur lieu de travail. Bien que cette option puisse sembler pratique pour certains, elle présente des inconvénients écologiques majeurs.

La transition vers une mobilité plus propre et respectueuse de l’environnement est aujourd’hui un enjeu majeur pour notre société. Avec la montée en puissance des véhicules électriques, les bornes de recharge jouent un rôle crucial dans cette transition. Depuis quelques années, nous en voyons pousser un peu partout : dans la rue, sur les parkings des grandes enseignes, dans des zones résidentielles, et surtout chez les particuliers. Cette augmentation soudaine est notamment due à l’entrée en vigueur de la loi LOM (Loi d’Orientation des Mobilités) : certains bâtiments non résidentiels disposant d’un parking d’au moins 10 places de stationnement doivent être pré-équipés en bornes de recharges (ceux dont le dépôt de permis de construire est postérieur au 11 mars 2021).

Aujourd’hui, 89% des utilisateurs de véhicules électriques effectuent leur recharge principale à domicile (source : étude Enedis/BVA 2021), et près de 44% des Français vit en résidence collective (source : INSEE).
Pourtant, aujourd’hui, seulement 2% des copropriétés sont équipées d’infrastructures de recharge.

 

Les bornes de recharge privatives : un choix discutable sur le plan écologique

Les bornes de recharge privatives sont souvent installées chez les particuliers ou dans des entreprises, permettant aux propriétaires de véhicules électriques de recharger leur voiture à domicile ou sur leur lieu de travail. Bien que cette option puisse sembler pratique pour certains, elle présente des inconvénients écologiques majeurs.

Surconsommation d’énergie et multiplication des infrastructures

Une borne privative n’est utilisée en moyenne que 43 minutes par jour, ce qui équivaut à moins d’une journée par mois, et la durée de vie moyenne d’une borne est de 10 ans : cela veut dire qu’une borne de recharge privative ne sera utilisée que 3 mois dans tout son cycle de vie.
De plus, les bornes de recharge privatives nécessitent généralement une installation électrique spécifique pour fournir une puissance suffisante. Cela peut conduire à une surconsommation d’énergie, notamment dans les cas où la borne reste allumée en permanence, même lorsque la recharge n’est pas en cours : un gaspillage inutile d’électricité et une augmentation des émissions de CO2.

 

 

Avec la multiplication des bornes de recharge privatives, on assiste à une augmentation du nombre d’infrastructures nécessaires pour accueillir ces bornes dans les zones résidentielles et les lieux de travail. Cette multiplication conduit à une utilisation inefficace de l’espace et peut entraîner la destruction de zones naturelles ou agricoles.

La concentration de bornes de recharge privatives dans certaines zones peut créer des contraintes sur le réseau électrique local, nécessitant parfois des investissements coûteux pour renforcer ce dernier. Cela peut engendrer une pression supplémentaire sur les centrales électriques, dont certaines pourraient être alimentées par des sources d’énergie non renouvelables.

 

Les bornes de recharge partagées : une alternative écologique

Face aux inconvénients des bornes de recharge privatives, les bornes de recharge partagées émergent comme une solution écologique et durable pour la mobilité électrique. Les bornes de recharge partagées sont généralement situées dans des lieux stratégiques tels que les parkings, les centres commerciaux ou les stations-service. Cette approche permet une utilisation optimisée des ressources en concentrant les infrastructures sur des sites déjà aménagés.

 

 

Le partage des bornes de recharge : un indispensable pour le développement de la mobilité électrique durable

Alors que le nombre de véhicules électriques a grimpé de 130 % en moins de 3 ans d’après la Gazette des communes, celui des bornes de recharge n’a progressé que de 50 %. Le partage des bornes est devenu ainsi indispensable pour garantir une installation de bornes efficiente dans la durée et pour obtenir des subventions du programme Advenir.

Zenpark accompagne les promoteurs sur des projets immobiliers de grande ampleur de nouveaux écoquartiers, où des stations de recharge disponibles à la demande et sur réservation permettent d’optimiser leur utilisation et de les partager entre tous les usages : résidents, commerçants, collaborateurs et visiteurs.

L’écoquartier Danube à Strasbourg a réussi à favoriser la rotation des véhicules en mettant en place une solution de stationnement mutualisé avec Zenpark, dont 6 places de stationnement avec borne de recharge partagée.
Les utilisateurs peuvent donc réserver leurs places avec bornes de recharge depuis l’interface web ou l’application mobile Zenpark. Des bornes à la demande, utiles pour les utilisateurs réguliers, sont également disponibles sans réservation pour convenir à tous types d’usages. De plus, dû à la maintenance des bornes de recharge ou d’autres soucis techniques, les bornes de recharge du marché ont un taux de disponibilité moyen de 82 % d’après le dernier baromètre de l’Avere-France : la solution Zenpark garantit un taux de disponibilité des bornes de recharge électrique supérieur à 96 %.

 

À propos de l'auteur

Picture of Hanaé Godard
Hanaé Godard
En tant que cheffe de projet, je suis directement liée à l'équipe marketing : je jongle avec la magie des relations presse, et la planification et organisation d'événements. Ma vie en dehors de Zenpark ? Vous me trouverez souvent en mode exploratrice artistique dans les musées parisiens, accompagnée d'un café latte, parce que l'art, c'est encore plus cool avec un nuage de mousse ! 🎨☕️
Picture of Hanaé Godard
Hanaé Godard
En tant que cheffe de projet, je suis directement liée à l'équipe marketing : je jongle avec la magie des relations presse, et la planification et organisation d'événements. Ma vie en dehors de Zenpark ? Vous me trouverez souvent en mode exploratrice artistique dans les musées parisiens, accompagnée d'un café latte, parce que l'art, c'est encore plus cool avec un nuage de mousse ! 🎨☕️

Partager cet article à votre entourage !

Autres articles à découvrir

Mobilités

Découvrez nos conseils malins, des tutoriels pour vous aider au quotidien, des astuces pour faire des économies ou encore des articles thématiques où nous définissons des tendances ou des sujets actuels.

Mobilités

Découvrez nos conseils malins, des tutoriels pour vous aider au quotidien, des astuces pour faire des économies ou encore des articles thématiques où nous définissons des tendances ou des sujets actuels.